Bgblg.fr » Divers » Investir dans l’immobilier locatif : comment financer son achat ?

Investir dans l’immobilier locatif : comment financer son achat ?

L'immobilier demeure l'un des secteurs les plus rentables en France. Chaque année, ce sont des centaines d'investisseurs qui s'y ruent. Vous projetez d’investir dans l’immobilier, mais vous ne savez pas comment obtenir le financement ? Plusieurs options s’offrent à vous et chacune avec ses avantages et ses inconvénients. C’est à vous de trouver la meilleure solution qui s’adapte à votre situation.

Le financement par capitaux propres

Vous pouvez financer vous-même l’achat de votre logement. Cette éventualité peut être la meilleure solution si vous disposez d’un capital considérable. Ce capital peut être issu d’un héritage ou de la vente de quelques biens immobiliers. Il peut aussi s’agir d’une évolution professionnelle qui est également synonyme d’augmentation de salaires et de privilèges. Vous êtes ainsi à l’abri des mensualités et des frais financiers. Le coût est encore plus réduit comparativement au financement par emprunt bancaire. Une solution envisageable, mais peu réalisable pour beaucoup de personnes. Raison pour laquelle la plupart des épargnants préfèrent recourir à une autre forme de financement.

Le crédit bancaire

C’est la forme de financement la plus répandue pour effectuer une lourde acquisition. Votre banque ou établissement de crédit vous avance le montant indispensable à l’achat de votre immobilier. En retour, vous remboursez la dette par paiement de mensualités composées d’intérêt et d’une partie du capital emprunté. Dans ce type de financement, vous ne ressentez pas l’impact de l’investissement sur votre budget. Plus le délai de remboursement est long, plus vous aurez d’intérêts à supporter. Cependant, si vous optez pour un délai réduit, les mensualités seront plus importantes.

À ce niveau, la banque vous laisse choisir entre un taux fixe et un taux variable. Le taux fixe est déterminé au moment de la signature du contrat. Il reste inchangé jusqu’à la fin du remboursement du prêt. Le taux variable évolue en fonction des taux du marché. Il peut être en hausse ou en baisse selon les tendances du moment.

Les aides financières

Des aides financières sont disponibles pour certaines catégories de personnes. Ces aides consistent en des taux préférentiels ou nuls. Le but de ces aides est de vous alléger le fardeau des intérêts en vue de faciliter l’achat de l’immobilier. La mensualité ici ne comporte qu’une partie du capital emprunté.

L’aide financière la plus répandue est le prêt à taux zéro (PTZ) qui aide à financer l’achat d’immobilier neuf ou d’occasion. Il y a aussi les crédits accordés par la caisse d’allocation familiale. Il s’agit principalement du prêt conventionné, du prêt d’aide d’accession à la propriété et du prêt d’accession sociale.

Vous pouvez aussi ouvrir un prêt d’épargne logement ou souscrire au prêt « 1% Logement » qui permet d’obtenir un financement pour l’achat ou la construction de votre logement. Ce prêt est accordé aux salariés.

Le crowdfunding

Si vous êtes dans l’impossibilité de réunir toute la somme nécessaire pour financer votre logement, vous pouvez opter pour le crowdfunding. Il existe plusieurs plateformes de crowdfunding en France. Le principe du crowdfunding est simple. Vous devez d’abord convaincre les investisseurs de la plateforme de la faisabilité de votre projet. Ensuite, vous réunissez 2 % du montant nécessaire à l’achat de l’immobilier. Les autres particuliers présents sur la plateforme complètent le reste sous forme de dons et aides financières.